Accompagnement: En chemin pour L'IEF


Instruction en famille, unschooling, apprentissages autonomes, apprentissages informels... 

Le chemin de l'école ne vous convient pas ou plus, vous vous posez des questions et avez envie d'en savoir plus, vous cherchez du soutien et du réseau en Ardèche ou ailleurs. N’hésitez pas à me contacter, je serais ravie de partager avec vous mes recherches, mes réflexions, mes lectures, notre expérience, notre engament... Nous sommes en Ardèche de nombreuses familles à être solidaires et à vivre ensemble de beaux moments de partages, de jeux, de discutions, de plaisirs!

Liens Utiles: 
Les enfants d'abord: http://www.lesenfantsdabord.org/
LAIA: http://laia.asso.free.fr/
Le protail de L'IEF: http://leportaildelief.com/ 
Choisir d'instruire son enfant: http://www.cise.fr/
 

Quelques pistes: 






L'éducation à pour but d'apporter à l'esprit la liberté totale, afin qu'il soit capable de mettre de l'ordre dans sa propre vie, mais aussi, par ce processus même, de faire émerger des structures sociales différentes.
Jiddu Krishnamurti ; Apprendre est l'essence de la vie (2009)
 

 
Quand l'instruction se fait hors de l'école… 

Ce texte est un hymne à la liberté d'apprendre ! 
Tous les enfants apprennent en famille... Dès la naissance, ils explorent le monde, faisant quotidiennement de multiples découvertes : motrices, matérielles, sociales et culturelles. Cette forme d'apprentissage est libre, décontractée, autonome, sans directive particulière, ce qui n’empêche pas les jeunes enfants d’acquérir une somme considérable de compétences et de connaissances au cours de leurs premières années !  Quand les enfants grandissent, à l'heure où il semble bon aux adultes qu'ils aillent à l'école, on délaisse l’apprentissage informel. Visiblement on juge nécessaire de contrôler ce qu'ils doivent apprendre et quand ils doivent l'apprendre. Désormais il leur faudra un maître, un programme, des horaires, des leçons, des contrôles… Et c'est avec beaucoup d'efforts et parfois de la souffrance qu'on enseigne aux enfants des choses qu'ils apprendront de toutes façons…
Nous avons fait le choix de permettre à nos enfants de continuer les apprentissages autonomes, spontanés, auto­motivés qui leur ont si bien réussi durant leur petite enfance. La motivation personnelle, l’enthousiasme, la passion restent les moteurs de leur recherches et de leurs trouvailles, ce qui rend leurs compétences et leurs connaissances solides et ancrées.
Apprendre est naturel et incontournable, on apprend de tous et tout le temps. Les hommes doivent s'adapter à leur environnement pour y survivre, ils apprennent alors comme une évidence ce dont ils ont besoin pour cela. Dans un monde d'écriture comme le nôtre, comment un enfant (sans handicap particulier) ferait­ il pour ne pas savoir lire…
Nos enfants sont dans la vie, ils expérimentent, découvrent, approfondissent, chaque situation est un prétexte pour apprendre seul ou accompagné. On pratique les maths en faisant les courses ou en observant sa mère et son père faire de la comptabilité, des sciences en faisant la cuisine, du jardinage ou en s’occupant des animaux de la ferme... L'histoire de notre monde et de notre civilisation est partout autour de nous dans les pierres, dans un vieil outil agricole, dans un livre, dans une peinture... On fait de la chimie en fabriquant du béton, on fait du français en rédigeant un courrier à un ami, ou en faisant la liste des courses, on peut lire à tout moment de la journée car notre monde est rempli d'écriture ! Et comme ils passent beaucoup de temps avec des adultes qui parlent entre eux, ils observent, analysent et emmagasinent une quantité
d’informations énorme liées à la vie concrète, politique, sociologique, technologique, philosophique, psychologique… Ces apprentissages de nature cognitive sont donc intégrés à un contexte, ce qui leur donne tout leur sens ! Ce sont des apprentissages culturels ouverts, on apprend du contexte, par nécessité, par besoin et par intérêt ! Et ça toute notre vie c'est sans limite ! Si la flamme de la joie d'apprendre reste toujours allumée, la recherche de savoir et de compréhension est le lot d'une vie entière !
Le corps, voilà ici quelque chose de très important, je dirais même de primordial et de central. Le corps de nos enfants est sans cesse sollicité, ils sont mobiles, animés, ils développent et utilisent leurs muscles et leurs capacités motrices de manière intense ce qui leur permet d’être en pleine forme physique et en pleine santé ! 
C'est l'une des clefs   d'une   vie   heureuse !   Personne   ne   décide   pour   eux   le   nombre   d'heures hebdomadaires qu'ils doivent passer assis, sédentaires, amputés de leurs possibilités de se mouvoir… Ils sont libres de leurs mouvements, ils ont le choix de rester assis ou de courir !
« Quelle merveille de voir les enfants apprendre tout seuls, découvrir, explorer le  monde, à leur rythme, sans contrainte, au rythme de leurs pulsions ! Et comme c'est  simple ! On a rien à faire, on est en vacances tout le temps. » Léandre Bergeron.  Comme des invités de marque. Édition l'instant Présent.

Jenny Balmefrézol-Durand 2016.